Roxane Charest

Roxane Charest

 

Cheminement, intentions et objectifs de création

 

Ma rencontre avec la céramique s’est faite concrètement le jour où j’ai mis le pied dans cette école, il y a à peine 3 ans.

 

Si jamais auparavant je n’avais manié l’argile, j’avais tout de même déjà l’envie (le besoin ?) de renouer avec une certaine fibre artistique auparavant délaissée, et de « fabriquer du beau ».

 

L’impact de l’environnement, du social sur l’humain, l’influence des milieux et de nos modes de vie sur notre bien-être m’interpelle depuis maintenant plusieurs années.  Je me questionne sur l’aspect livre et l’aspect conditionné des gestes que l’on pose. Je m’interroge sur les choix que l’on fait. Comme individu, comme société. Si l’art a le pouvoir de relater, de témoigner des changements sociaux, de dépeindre des réalités ou des préoccupations relatives aux différentes époques, j’ai la profonde conviction que l’objet intime que l’on manipule au quotidien, qu’on laisse rentrer dans nos maisons et avec lequel on cohabite tous les jours, est aussi le témoin – peut-être plus discret – de notre ère. En regardant de près ces objets, on peut comprendre ce qui, de nos choix collectifs, de nos valeurs, prédomine.

 

La création et le travail d’artisan est pour moi une manière de me réapproprier mon espace et d’y dresser les paramètres qui ont du sens pour moi. Dans le tourbillon du faire, de tout ce que l’on doit être, dans cette overdose de stimuli et de choses plus ou moins signifiantes, de la pression de toujours faire plus et souvent avec moins, je souhaite contribuer à une réflexion déjà socialement entamée sur la surcharge et sur la surconsommation.  Je m’engage ainsi en quelque sorte dans la voie lente. Je souhaite contribuer à redonner une valeur aux choses qui nous entourent et créer des pièces utilitaires qui serviront les autres et qui sauront, je l’espère, égailler leur quotidien.

 

L’esthétique que je développe est en réaction à cette surcharge.  Je recherche la beauté dans la simplicité, dans la complémentarité et dans les jeux d’assemblage de formes et de couleurs douces et sobres. Les textures dans la glaçure et dans la terre laissée parfois à nu révèlent un aspect brut que j’affectionne. Et si les objets qui nous entourent ont un impact sur nous, je souhaite que ceux que je développe soient quelque sorte joyeux !

 

 

Roxane-Charest-1 Roxane-Charest-2 Roxane-Charest-3 Roxane-Charest-6